Stockages et récupération toutes eaux se développent

Publié le : 21/06/2013 11:25:29
Catégories : Assainissement , Environnement

Stockages et récupération toutes eaux se développent

Le traitement des déchets des collectivités, surtout dans les petites villes et zones rurales fait de plus en plus appel à du compostage après tri (procédés mécanobiologiques). Ces unités de traitement de plusieurs hectares comportent de vastes zones imperméabilisées pour réaliser le compostage, le stockage en alvéoles étanches ainsi que des bâtiments.

Les projets en cours comme à Mornac en Charente dans l’Ain près de Bourg en Bresse, font un traitement soigné des eaux. Les lixiviats sont collectés et stockés temporairement dans des bassins ouverts étanchés par membranes PE avant leur traitement ; on fait aussi appel à des citernes souples d’une centaine de m3, capacité suffisante puisque ces eaux sont éliminées en continu. C’est une solution durable, peu chère, facilement démontée. Les eaux de pluie sont aussi récupérées en citernes pour des usages de nettoyage de bennes, d’arrosage local et réserve d’eau pour l’incendie.

Même souci de récupération des eaux de pluie dans le cas des BBC bâtiments basse consommation, où la réflexion ne se borne pas aux économies d’énergies et concerne l’eau. De plus en plus de municipalités, d’aménageurs et certains industriels intègrent la récupération d’eau dans ces projets. C’est le cas à Frontonas (Isère) à l’est de Lyon pour l’entreprise SAS dont le récent site de production économisera environ 1000 m3/an grâce à la récupération des eaux pluviales de toiture et du ruissellement sur les surfaces imperméabilisées. Deux bassins de rétention de 580 et 1080 m3. À Nantes, le nouveau stade d’athlétisme couvert est équipé d’une récupération des eaux pluviales de la toiture, stockées dans un bassin de 100m3 pour arroser le terrain de rugby voisin. Il faut aussi penser aux synergies possibles entre voisins !

Source : www.revue-ein.com

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)