Les filtres compacts en assainissement autonome : efficacité et petite taille.

Publié le : 26/11/2018 16:11:19
Catégories : Assainissement

Les filtres compacts en assainissement autonome : efficacité et petite taille.

Pour l’assainissement autonome des eaux usées, le filtre compact est généralement préféré par rapport aux concurrents que sont le filtre à sable vertical drainé ou le lit d'épandage, car il a l’avantage notable de demander une surface de terrain moindre pour le traitement et l’épandage des eaux. Grâce à la petite taille de ses équipements, il permet de maximiser la taille utilisable du jardin pour le loisir ou les espaces verts, et donc d’en flatter l’apparence esthétique. 

Le filtre compact est actuellement préféré dans la moitié des installations nouvellement créées chaque année en France. C’est bien la preuve de ses qualités. Plusieurs sortes de filtres compacts existent. Ils utilisent des matériaux filtrant divers. 

L’un d’entre eux, particulièrement prisé, se sert de zéolithe de type chabazite, placé dans une coque étanche. Il reçoit des effluents auparavant traités par une fosse toutes eaux de 5 mètres cubes au minimum. Ce filtre compact dispose en outre de quatre cheminées d’aération, deux en amont en profondeur et deux en aval sur la surface du dispositif. 

La principale contrainte du filtre compact à zéolithe est de ne pas être autorisé à proximité de certains dispositifs dits sensibles : baignade de résidents, captage d’eau potable, ou site de conchyliculture.

Un autre type de filtre compact, particulièrement écologique, est le filtre coco. Lui aussi doit être situé après une fosse toutes eaux. Citons aussi le filtre compact dont le massif filtrant est constitué de laine de roche. Tous ces filtres compacts, avec pourtant une emprise réduite au sol, ont fait leurs preuves et donné satisfaction au quotidien, depuis une quinzaine d’années. C’est le choix de la modernité.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)